Visualisez la situation géographique du Territoire de Belfort et replongez dans l’histoire des grandes guerres vécues par la France au XXe siècle.

Les cimetières militaires français sont marqués d’une empreinte : celle de notre histoire, du patrimoine militaire, du souvenir et de la commémoration. Ils sont ainsi la mémoire de cette époque où tant d’hommes sont tombés au champ d’honneur pour défendre leur patrie.

« Le souvenir, c’est la présence invisible » Victor Hugo

Le cimetière des Mobiles

Aujourd’hui, le cimetière des Mobiles reste discret, pourtant l’histoire en aurait voulu autrement ! Durant le siège de 1870-1871 les nombreux bombardements rendaient l’accès impossible au cimetière de la ville : le cimetière de Brasse.
Devant les inhumations croissantes, le lieu-dit Le Pré Gaspard (aujourd’hui cimetière des Mobiles), situé sur la pente de la colline de la Justice, a donc été choisi comme dernière demeure des défunts.

Désormais, 956 mobiles y sont inhumés. Ainsi pendant plus de 40 ans, le cimetière des Mobiles a été le lieu de toutes les commémorations patriotiques.

Le saviez-vous ?

L’obélisque en grès des Vosges, au centre du cimetière, était le monument qui rendait hommage aux défenseurs de Belfort. Cependant la sculpture de Bartholdi va reprendre cette fonction et devenir l’emblème de Belfort. Depuis cette époque, le Cimetière des Mobiles a perdu en visibilité, mais il demeure un haut lieu historique.

Le cimetière national : Les Glacis du Château

Il a été inauguré en 1924 en présence de survivants du siège de 1870-1871. 876 sépultures de soldats français, morts au combat, étaient à l’origine dans ce cimetière. La volonté était de rassembler dans un cimetière dédié les combattants décédés dans les hôpitaux militaires durant la guerre de 1914-1918. Au fil des années et des exhumations, la dernière en 1988, les soldats de la Première Guerre Mondiale ont ainsi été rassemblés en ce seul cimetière.Entrée cimet!re 1GM

La nécropole de Morvillars

À ce jour, ce cimetière rassemble 160 tombes de soldats morts lors de la Première Guerre Mondiale à l’hôpital de Morvillars. Un monument aux morts en hommage aux soldats tombés au Champ d’Honneur y est érigé. Cette construction est une reconstitution de la lanterne des Morts en grès rose des Vosges. Elle est haute de 8 m, sur une base carrée de 1,2 m de côté. De surcroît, une croix grecque surplombe la lanterne.cimetière Belfortain

Télécharger le dépliant