Grès rose, ligne bleue des Vosges, forêts verdoyantes, façades colorées… Les nuances qui composent le Territoire de Belfort n’ont pas fini de vous surprendre.

Souvent, quand on pense à Belfort, on s’imagine une ville industrielle, ancienne cité de garnison, grise et peu chaleureuse. Et pourtant ! Quelle surprise de voir toutes ces couleurs. Ainsi, il se dégage même un petit air d’Italie.

Colorissimo

Lancée dans la cité du Lion en 1986, à l’initiative de Jean-Pierre Chevènement (maire de l’époque), l’opération « Colorissimo » ou « Couleurs dans la ville » voit le jour. L’objectif et de repeindre les murs et les façades grisonnantes des rues principales afin d’ensoleiller la ville et par la même occasion, le quotidien des habitants. Aucune couleur n’est imposée bien que ce soit réglementé. Les blancs, gris et beiges sont interdits. Place au cendre bleu, au rose Sologne, au vert de Colmar ou de Chartreuse ou bien encore à l’ocre Albigeois ou au jaune du Périgord. Le résultat est sans appel, un vent de gaieté se met à souffler sur Belfort. En 1991, la ville obtient le Prix couleur. L’architecture éclectique des bâtiments est mise en avant, tout en gardant son authenticité. Encore aujourd’hui, levez les yeux et promenez-vous dans la ville à la recherche des différentes façades colorées.Façades coloroées

Le Sudgau belfortain

En sortant de la ville, direction le Sundgau belfortain, reconnu pour ces jolies maisons alsaciennes. De par son histoire, ce territoire hérite du style architectural de ses voisins. Ainsi, on y retrouve de magnifiques bâtiments à colombages, fleuris pendant les beaux jours, mais aussi des paysages constellés d’étangs.Colombages du sud

À ne pas manquer

Les villages de Suarce et de Réchésy. Pour compléter les balades, rendez-vous au musée de l’Artisanat et des Traditions à Brebotte, où vous pourrez découvrir l’intérieur d’une ancienne ferme à colombages, typique du sud du Territoire de Belfort.Suarce coloré