Eugène de Kermadec à l'honneur

  • Exposition : « Rétrospective Eugène de Kermadec »
  • Dates : Du vendredi 24 juin au lundi 3 octobre 2016
  • Lieu : Tour 46 (Belfort)

Cette rétrospective consacrée au peintre Eugène de Kermadec, né en 1899, est une réparation. Présent dans les plus grandes collections occidentales, ses peintures n’ont jamais fait l’objet d’une rétrospective, alors que nous commémorons en 2016 les 40 ans de sa disparition. L’organisation de cette exposition à Belfort est tout aussi logique.

Maurice Jardot (1911 - 2002), dont le nom est attaché au musée d’art moderne de Belfort, a légué une partie de sa collection à la Cité du Lion, sa terre natale. Cet homme dirigeait la galerie d’art parisienne de Daniel-Henry Kahnweiler. Et les deux collaborateurs estimaient énormément Eugène de Kermadec, « qui effectua un long et patient trajet du cubisme, dont il réinterpréta les formes, à une peinture qui ne suit plus que le tracé d’un point à un autre ». Le peintre a intégré l’École nationale des Beaux-Arts en 1917. C’est en 1918 qu’il croise la route des cubistes, fréquentant Braque, Laurens et Picasso. Daniel-Henry Kahnweiler expose ses toiles dans sa galerie dès 1925, conscient de son potentiel. Et l’artiste y sera exposé jusqu’à sa mort, en 1976.

La méthode de travail d’Eugène de Kermadec était en effet singulière. Il partait d’une photographie et réalisait des aquarelles avant de produire une œuvre finale. Ces étapes intermédiaires seront présentées lors de l’exposition, car ce sont des œuvres à part entière.