Secteur Savoureuse - Place Corbis - Théâtre Granit

cliquez pour agrandir l'image

La Savoureuse

Principal cours d'eau des Vosges belfortaines, cette rivière prend sa source au Ballon d'Alsace. Elle mesure 40 km et se jette dans l'Allaine. Elle-même rejoint le Doubs, la Saône puis enfin, le Rhône qui termine sa course dans la Méditérrannée. 

  • Sont traversés par la Savoureuse : Lepuix, Giromagny, Chaux, Sermamagny, Promenade François Mitterrand, Valdoie, Belfort, Danjoutin, Andelnans, Sevenans, Châtenois-les-Forges. 
cliquez pour agrandir l'image

Le Théâtre Granit - Place Corbis :

Le bâtiment actuel du théâtre est le résultat de trois constructions successives. La dernière, confiée à l'architecte Jean Nouvel (l’Institut du Monde Arabe et le musée du Quai Branly à Paris) a projeté le théâtre à l'avant-scène architecturale en le désignant comme l'une des réalisations les plus significatives des années 80.

cliquez pour agrandir l'image

Promenade sur les quais - le long de la francovélosuisse

Il est possible de longer la Savoureuse, depuis Valdoie jusqu'à Andelnans. Mais le plus bel endroit pour flâner sur des quais aménagés est sans nul doute la Place Corbis et la traversée du Square du Souvenir à Belfort. Vous pouvez vous laisser porter jusqu'à Delle, voire jusqu'en Suisse en suivant ses quais (francovélosuise). 

cliquez pour agrandir l'image

Square du Souvenir :

Cet ancien champ de foire, qui accueille depuis 1924 le Monument aux Morts de la Grande Guerre, est aménagé de 1925 à 1927, en un square dont on admire aujourd'hui le tracé sobre et grandiose. La disposition et la variété des massifs, parterres, bosquets, pelouses et autres 'dentelles à la Française', ajoutent à la solennité de ce haut lieu.

cliquez pour agrandir l'image

L’ancien conservatoire de musiq​ue :

En septembre 1791, la Maison des Capucins de la Ville de Belfort est employée à l’établissement de l’hôpital militaire mais les bâtiments se révèlent insuffisants pour faire face à l’augmentation de la garnison. A partir de 1845, de nouveaux corps de bâtiment sont construits. Le seul subsistant actuellement a accueilli le conservatoire de musique de  1980 à 2015.

cliquez pour agrandir l'image

Synagogue (rue de l’As de Carreau)

Les Juifs sont interdits de résidence à Belfort jusqu’en 1790. Depuis le XVIIIe siècle, venus d’Alsace, ils habitent dans le seul village de France qui compte une synagogue mais pas d’église, Foussemagne. La synagogue de Belfort est bâtie en 1857 par l’architecte belfortain Diogène Poizat Aîné, offre un style orientaliste rappelant les origines du Judaïsme.

cliquez pour agrandir l'image

Temple Saint-Jean (faubourg des Ancêtres) :

Bastion catholique face à Montbéliard, Belfort est doté au XVIIe siècle du couvent des Capucins dont le rôle est de lutter contre le protestantisme. Cette opposition explique la lente croissance de cette communauté. Le temple Saint-Jean édifié en 1876, abrite un orgue construit en 1984 mais qui s’inspire des instruments du XVIIe siècle du Nord de l’Allemagne.