Place de la République - Quartier Haussmannien

cliquez pour agrandir l'image

Place de la République :

Aménagée au début du XXe siècle, après la démolition du front ouest de la fortification de Vauban, cette place devient le nouveau centre de la ville avec les constructions du Palais de justice, de la Préfecture, du bâtiment de la Caisse d’Epargne et de la Salle des Fêtes.

cliquez pour agrandir l'image

Quartier haussmannien :

Le nouveau statut du Territoire de Belfort associé à une croissance démographique importante rendent nécessaire la construction de vastes édifices au début du XXe siècle. L’architecte Eugène Lux conçoit un plan en éventail qui se déploie entre la Vieille Ville et la Savoureuse. Belfort se dote alors d’un quartier moderne dont l’ordonnancement général s’inspire du modèle haussmannien.

cliquez pour agrandir l'image

Monument des Trois Sièges :

Conçue et réalisée par Frédéric Auguste Bartholdi, l’œuvre de pierre et de bronze est installée place de la République en 1912. Cette réalisation honore la gloire des défenseurs de Belfort, le commandant Legrand, le général Lecourbe et le colonel Denfert-Rochereau, et leur vaillante résistance lors des trois sièges du XIXe siècle.

cliquez pour agrandir l'image

La Salle des Fêtes :

La façade élégante et baroque de la Salle des Fêtes se dresse depuis 1913, à côté du Palais de Justice. Elle occupe l'emplacement d'un ancien manège, construit en 1766, qui servait de lieu d'entraînement aux cavaliers de la garnison. Elle est l'œuvre de l'architecte de la ville, Eugène Lux. La Salle des Fêtes de Belfort sera en rénovation pendant l'hiver 2015. 

cliquez pour agrandir l'image

La Préfecture de Belfort :

Envisagée dès 1888, la construction de la Préfecture est lancée en 1901 sur des terrains dégagés par le dérasement de la Porte de France de l’enceinte Vauban. L’architecte Fleury de La Hussinière la conçoit comme un hôtel aristocratique de l’Ancien Régime, notamment avec son plan en U, mais des éléments plus contemporains.

cliquez pour agrandir l'image

La Tour 41 et la Tour 46 : 

Aménagé dans la Tour 41 conçue par Vauban, le Musée des Beaux-Arts présente une collection riche en sculptures, peintures, bas-reliefs ou gravures. Classée « Monument Historique », la Tour 46 était l’un des éléments essentiels de la défense de la ville. Aujourd’hui, elle accueille les expositions temporaires des musées de Belfort.

cliquez pour agrandir l'image

Marché couvert (rue du Docteur Fréry) :

La diversité des matériaux (acier, verre peint, céramique, pierre, briques polychromes) conjuguée au style 1900, en font le marché couvert le plus remarquable de la région. Conçu en 1904, par l’architecte Eugène Lux et l’entreprise parisienne Schwartz et Meurer à qui l’on doit les grilles du Grand Palais à Paris, il ouvre au public en 1905.

cliquez pour agrandir l'image

Hôtel du Tonneau d’Or (rue Reiset) :

Ouvert en 1907 au cœur du quartier néo-haussmannien, cet hôtel huppé, dont les vitraux sont l’œuvre du maître verrier Jacques Grüber, est réquisitionné par les Allemands pendant l’Occupation. Ravagé par un incendie en 1956, il accueille ensuite les services administratifs de l’office HLM avant de retrouver sa fonction en 1992.