Beaucourt, ville estampillée "Japy"

Du 18ième siècle aux années 1970, la ville de Beaucourt a vécu au rythme de la saga Japy, bâtissant l’un des plus puissants empires industriels français. Aujourd’hui, malgré la disparition de l’activité, la ville de Beaucourt conserve les traces d’une aventure qui a façonné les paysages : usines, cités ouvrières, châteaux patronaux, église, temple, école, etc.

Frédéric Japy, l’un des pionniers de l’industrie française

Du 18ième siècle aux années 1970, la ville de Beaucourt a vécu au rythme de la saga Japy. C’est en 1777 que Frédéric Japy s’installe à Beaucourt. Il se forge très vite une réputation de capitaine d’industrie, lié notamment à la naissance d’entreprises aussi célèbre que Peugeot. Il met en place des machines-outils plus rapides et moins coûteuses et mécanise la fabrication des montres et horloges. L’entreprise se développe très rapidement et emploie 50 ouvriers en 1777, elle en emploie 5500 quelques décennies plus tard, en faisant le 2ème site industriel du Second Empire. Mais, ne pouvant résister à la nouvelle concurrence, l'entreprise fut mise en liquidation en 1979.

Le paternalisme Japy et ses traces

La ville de Beaucourt en conserve de nombreuses traces, dont plusieurs cités ouvrières. Elles sont l’une des expressions du paternalisme affiché par les Japy. En 1867, l’une des maisons Japy est même primée lors d’une exposition universelle à Paris. Ce souci de garantir un certain bien-être auprès des employés s’est également développé  à travers le financement de salles d’asile (anciennes écoles maternelles), d’écoles ou de bains publics. La ville a également compté jusqu’à 13 châteaux liés à l’activité Japy, toujours présents dans le paysage pour la plupart.

Le Musée Frédé​ric Japy

Installé dans une ancienne « pendulerie », le Musée Japy retrace toute cette histoire. Il est aujourd’hui possible d’y observer des objets aussi célèbres que le casque « Adrian ». Le Lieutenant Adrian commande en effet à Japy, l’emblématique casque éponyme, produit à plus de 3 millions d’exemplaires. On découvre également dans le musée les célèbres machines à écrire Japy.  Le film Populaire, de Regis Roinsard en 2012 avec Romain Duris, fera pratiquement de la machine à écrire Japy son principal héros. Plus insolite dans le musée : des constateurs colombophiles destinés à chronométrer les courses de pigeons voyageurs !

  •  16 rue Frédéric Japy - 90500 BEAUCOURT - + 33 (0)3 84 56 57 52 - www.musees-des-techniques.orgOuvert du 1er mercredi de mars au dimanche avant Noël, tous les jours de 14h à 17h sauf lundis et mardis - Tarif : 3 € - Gratuit - de 18 ans.

 

Nos suggestions de découvertes :

A partir de 35,50€ par pers

patrimoine industriel Groupe - Journée