Giromagny et son passé minier

Cette petite ville, qui prend son essor au XIVème siècle avec l’industrie minière, devient au XVIème siècle un pôle industriel unique dans la région. Le sentier des mines mène sur la trace de cette ancienne exploitation. Un circuit des fontaines permet de découvrir la naissance des quartiers.

L’industrie minière :

Giromagny connait un essor à partir du XIVème siècle avec l’industrie minière. L’exploitation des richesses du sous-sol (argent, cuivre) favorise son développement. Avec les anciennes mines du Rosemont, Giromagny devient un pôle industriel unique dans la région au XVIème siècle. Siège de l’administration minière, Giromagny compte 1500 habitants alors que Belfort n’en compte que le tiers. Cette population est en partie composée de mineurs originaires des pays germaniques. L’activité minière s’éteindra progressivement au XIXème siècle.

Des traces de l’activité minière sont aujourd’hui partout présentes dans Giromagny : des maisons de mineurs à la maison Mazarin (bâtiment de l’ancienne justice des mines), des galeries de mines aux lavoirs utilisés par les femmes de mineurs pour l’usage domestique (14 fontaines ou lavoirs sont encore présents aujourd’hui à Giromagny). Le sentier des mines vous fera revivre également l’histoire minière de cette petite ville, mentionnée dès 1547. Dans la forêt qui surplombe Giromagny, tentez de débusquer la galerie témoin !

  • Le saviez-vous ? Le presbytère de Giromagny a failli devenir l’école des Mines Françaises à l’époque de la Révolution.

L’empreinte militaire : le fort Dorsner

A la suite de la défaite française de 1871, il est décidé de protéger la trouée de Belfort  grâce au système défensif du général Séré de Rivières. Quatorze nouveaux forts sont édifiés, dont celui de Giromagny en 1875 appelé Fort Dorsner. Il constitue l’extrémité sud du réseau défensif de la Haute-Moselle, reliant les camps retranchés de Belfort et d’Épinal. Son emplacement près de la frontière lui donne un rôle très important, il doit surveiller la route qui descend le Ballon d’Alsace et mène à Belfort. Son armement fait de ce fort, l’ouvrage le plus puissant de la région car il reçoit en 1879, une défense peu commune avec l’installation de 2 tourelles Mougin (les premières de ce type en France).

Nos suggestions de découvertes :

A partir de 35,50€ par pers

PATRIMOINE Industriel Groupe - Journée